Je m’appelle Nathalie

 Pendant plusieurs années j’ai bu avec contrôle…ah la jeunesse ! Les années ont passé et, pendant de longues périodes, l’alcool ne faisait pas partie de mon quotidien. À certaines autres périodes comme les vacances oui ! J’ai toujours été une ‘’buveuse de bonheur’’: en vacances, l’été, au coucher du soleil, lunch sur terrasse (ouf), une belle soirée etc.

Avec les années, en devenant une femme, j’avais bien de la difficulté à dire non à un bon verre de vin. Il y a quand même un côté glamour et sophistiqué rattaché à un verre de vin ! Disons qu’après 3, la sophistication prenait le bord….

J’ai toujours été très fonctionnelle dans la vie de tous les jours, je m’entraîne, me fais des shakes, des jus verts, prends des vitamines, vais au spa… Bref, je pratique tout ce qui ne va pas en ligne avec la consommation d’alcool ! Je prône un mode de vie sain, j’admire les personnes en santé qui prennent soin d’elles. Je n’avais pas besoin de boire pour nécessairement avoir du plaisir, je pouvais passer de très bons moments sans boisson !

Je me disais: tout le monde boit, c’est normal mais pourtant, depuis un bon moment, j’avais cette petite voix intérieure qui me disait que je ne buvais pas ‘’normalement’. Comment se fait-il que je ne boive pas tous les jours mais quand j’ouvre une bouteille, je dois voir le fond ? Comment se fait-il que j’ai l’impression que je fais toujours partie de ceux qui boivent le plus lors d’une sortie… On dirait que le bouton ‘’off’’ était défectueux ou en rupture de stock quand est venu mon tour ! Oui-oui j’aime avoir du fun mais il n’y a rien de fun à dire des niaiseries et à parler fort. Je vois d’autre femmes boire un peu trop et je ne trouve pas ça beau du tout, je n’ai plus 20 ans. Pourtant je faisais pareil…

Disons qu’il n’y a rien de glamour quand tu te retrouves à plusieurs reprises couchée tout habillée, pas démaquillée. Rien de glamour quand tu essaies de remettre quelques morceaux en place le lendemain avec un mal de tête et que tu marches avec honte vers la machine à café…. Est-ce que ça en vaut la peine??

Un jour, après quelques éléments déclencheurs et non seulement ma petite voix intérieure qui se faisait entendre mais celle de mon conjoint qui changeait aussi de ton, j’ai réalisé que la partie ‘’le fun’’ de boire était loin derrière et qu’au final, elle ne représentait qu’une mini partie de toute l’histoire. J’avais peur d’être honnête envers moi-même, je n’étais pas alcoolique, je n’avais pas soif, je ne dépendais pas physiquement de l’alcool mais j’étais prise sur ce pilote automatique, j’étais dans cette zone grise de consommation où par habitude tu te verses un verre de vin.

Un jour où je me regardais dans le miroir, que je voyais des remords au fond de mes yeux et que je n’étais pas fière, j’ai eu comme une épiphanie ! Miss Vino ne m’apporte plus grand chose de bien, nous avons eu de bons moments certes, mais notre relation est devenue dysfonctionnelle ! Je me suis alors dit qu’il n’y avait rien de mal à faire quelque chose de positif pour mon corps, ma santé et ma vie en général….

J’ai décidé de maximiser les années qui me restent… Ce fut la meilleure décision et le plus beau cadeau que je pouvais m’offrir ! Maintenant, je suis calme, j’ai plus de temps, je suis productive, j’ai de l’énergie à revendre, je dors (youppi !!), mon couple revit dans le bonheur et la liste des bienfaits est bien longue ! Et vous savez quoi, je ne suis pas ‘’plate’ du tout et je n’ai plus à essayer de remettre les morceaux de la veille en place !!!

« On ne réalise pas à quel point l’alcool prend de la place dans notre vie…jusqu’à ce qu’on arrête »

Avec les bonnes techniques et un bon mindset, j’y suis arrivée ! Si je peux résumer ma démarche en un mot ce serait…. LIBERTÉ !

Liberté dans tous les aspects de ma vie. Peu importe où je vais, qu’il y ait de la boisson ou non, ça ne me dérange pas. Je n’ai plus à jongler avec un horaire de consommation (seulement les weekends, 3 jours par semaines, pas ce soir, je garde ça pour mon lunch demain, pas plus de 2 verres…) c’est épuisant ! Je n’ai plus à annuler de rendez-vous ou sauter une session de gym matinal parce que j’ai un peu abusé la veille. Je n’ai plus toutes ces conversations internes.

JE SUIS LIBRE ! Et il n’y a pas un matin où je me suis levée avec des regrets de ne pas avoir bu la veille !!

Je n’aurais jamais goûté à cette liberté si je buvais encore !